Guide de survie de l'aventurier image

Tout d’abord commençons par le commencement. Qu’est-ce que la survie ? On parle de survie lorsqu’une personne lutte pour échapper à la mort (Mmmh sympa l’article, ça commence bien). Et c’est quoi un aventurier ? On aurait tendance à dire que c’est une personne partant à la découverte du monde, cherchant l’inexploré. Aujourd’hui, l’être humain a tout (ou presque) découvert. L’aventurier du XXIème siècle n’a plus ce même rôle. Avec le réchauffement climatique, de nombreux aventuriers/explorateurs écrivent, témoignent de l’avancée et des changements qu’ont causé le réchauffement climatique sur l’environnement.

Cet article n’est pas exclusivement réservé à un public averti mais à l’ensemble des personnes voulant se documenter sur le sujet ! En même temps… avec mes trois randonnées dans les cévennes, c’est pas moi qui vais t’apprendre à chasser le lézard en Tasmanie… 

Préparez-vous les aventuriers du dimanche, ça va dépoter ! Let’s go !

L’Environnement

Guide de l'aventurier - l'environnement

Que ce soit en Amazonie, sur l’Everest ou encore dans la forêt prêt de chez toi, il est toujours important de bien connaître son environnement. Bien sûr, il y a deux poids deux mesures entre l’Amazonie et la forêt près de chez Mamie Etiennette mais la nature présentes toujours des vices… (Oh la coquine !). C’est pourquoi il faut toujours se munir du nécessaire en cas de besoin.

Exemple, tu pars en randonnée en Occitanie. Tu as entendu dire que le sentier que tu dois emprunter le lendemain est « claffi » de vipères. Qu’est-ce que tu fais dans ce cas ? 

  • Réponse A : Tu restes chez toi regarder le dernière épisode de Game Of Thrones ; 
  • Réponse B : Tu prends une pompe à venin ; 
  • Réponse C : Tu prends des palmes ;
  • Réponse D : la réponse D. 

Alors t’as la réponse ?

Comment s’hydrater en situation de survie ?

Guide aventurier - comment boire en randonnée ?

Comme disait le plus grand philosophe du XXème siècle, « J’adore l’eau. Dans 20-30 ans, y’en aura plus » Jean Claude Van Damme. Je ne t’apprends rien quant à l’importance de bien s’hydrater. Lors de randonnée, aventures, c’est la clef de la survie ! Mais ATTENTION ! Il ne faut pas boire n’importe quelle eau !

La consommation d’eau non potable peut, au meilleur des cas, te donner une diarrhée et au pire : choléra, polio, typhoïde, ce genre de maladie au nom très peu confiant…

Comment obtenir une eau potable ?

En survie, de nombreuses techniques te permettront d’éviter tout cela. En voici quelques-unes :

La technique de l’ébullition

ébullitionFaire bouillir l’eau permettra d’éliminer tous virus, bactéries présentes dans ton eau. On a tendance à penser que l’eau portée à ébullition perd tous ses minéraux et bien ce n’est pas totalement vrai. On parle ici, d’eau bidistillé. En utilisant cette technique l’eau perd un peu de calcium.

Le plus judicieux serait de faire bouillir l’eau pendant une minute. Laisser l’eau refroidir, puis mélanger le tout pour que tous les minéraux restants ne restent pas sur la paroi de ta casserole.

Les désinfectants chimiques

Les désinfectants chimiques sont à base de chlore ou d’iode. Tu peux les acheter sous forme de gouttes, comprimés ou sachets en poudre. Tu peux très facilement t’en procurer dans des magasins spécialisés en randonnée. Si tu as déjà de nombreuses heures de rando à ton actif, tu sauras qu’il est toujours recommandé d’en avoir sur soi. Seulement, est-ce vraiment efficace ?

Etant des produits chimiques, leur manipulation et leur dosage doivent-être faits dans les règles de l’art. Même une petite goutte en trop pourrait être dangereux ! Alors il est toujours important de suivre la notice à la lettre !

Il est également conseillé d’additionner à cela un filtrage ou de porter l’eau à ébullition en plus du traitement chimique.

Petite astuce complémentaire

LifestrawIl y a quelques temps, j’ai découvert une invention géniale ! Cela s’appelle LifeStraw !

Cette « paille filtrante » peut purifier jusqu’à 1000 litres d’eau, éliminer jusqu’à 99,99 % des bactéries présentes dans l’eau. Elle ne filtre pas l’eau polluée chimiquement.

En conclusion, ne va pas boire l’eau d’un lac près de Shenzhen en Chine.

ET l’argument de choc, c’est que pour chaque paille achetée, un enfant d’Afrique est approvisionné en eau potable toute son année scolaire.

Les animaux sauvages...

Animaux sauvages - guide de survie de l'aventurier

Ours, loups, serpents, puma, mygales, si tu venais à te retrouver face à ces animaux, il est clair que tu ne ferais pas ton malin ou même ta maline ! En vrai, je te comprends… Je ne ferais pas non plus mon mariolle en face d’eux… Si on respecte leur espace, je suis de ceux qui pensent qu’ils seraient inoffensifs ! Peut-être que je vis dans un rêve pour certaines personnes, mais en tout cas j’y crois dur comme fer ! Bon c’est pas pour ça que j’irais boire un café avec une mygale, faut pas abuser !

Comment réagir face aux différents animaux croisés sur ton chemin ?

Que faire face au grizzly ?

Grizzly - Guide de l'aventurier

Il existe de nombreuses techniques pour éviter toute mésaventure avec les animaux lors de ton aventure. Par exemple, s’il t’arrivait d’aller camper au Canada, il se pourrait que tu sois dans un territoire peuplé de grizzlys. Dans ce genre de cas, il est toujours conseillé d’avoir du gaz poivré sur soi au cas où l’un de ces plantigrades te prendrait pour son quatre-heure. Ce spray te permettra de prendre tes jambes à ton cou le temps que M. Grizzly éternue !

Pour ton campement, il est également conseillé de dormir en hauteur afin d’avoir le moins de contact possible avec d’éventuels serpents ou nos amis les mygales !

Continuons avec l’exemple des grizzlys, lors de la mise en place de ton campement, il est impératif d’éloigner toute nourriture de ton campement. Mets-la en hauteur à une cinquantaine de mètres de ta tente, on ne sait jamais. Il n’y a pas que Winnie l’Ourson qui aime le miel

Que faire face à un loup ?

Loup - guide de survie de l'aventurier

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, il est recommandé de se mettre dans une position de soumission face au loup. L’idée n’est pas de faire comme un chien qui se soumettrait à son maitre en se mettant sur le dos les quatre pattes en l’air. 

Pour le loup, il faut tout d’abord ne pas le regarder dans les yeux. Se baissé légèrement afin de lui montrer que vous êtes soumis. Avec un peu de chance cela peut marcher… Bon tu comprendras que ce n’est pas une technique infaillible…

Si le loup commence à devenir de plus en plus menaçant (grognement, aboiement, sa meute qui se ramène au grand complet), là il faut changer de technique très rapidement. Tout d’abord, ne pas retourner le dos au loup. Tu lui donnerais le top départ pour te bouffer en faisant cela.

La solution à cette rencontre quelque peu fortuite sera de crier le plus fort possible en direction du loup en grandissant avec tes bras et tes habits. Si tu es face à une meute, il faudra trouver en une fraction de seconde le chef de cette meute en le fixant tout en faisant tes plus beaux cris !

Que faire face à un puma ?

Puma - survie aventurier

Et oui le puma est un animal à la base et non une marque de sportwear ! Ce dernier vit en Amérique. Tu pourras en apercevoir au Canada comme au Chili ou en Argentine. Comme le loup, il ne faut surtout pas tourner de le dos au Puma !

Fais de grand geste tout usant de tes cordes vocales ! Commence à reculer petit à petit et avec un peu de chance ça le fera. Voici une vidéo d’un randonneur ayant croisé un Puma dans la forêt. Tu pourras voir en images, les bons gestes à suivre.

Et pas si sauvage que ça

Sans aller jusqu’au Canada ou en Tanzanie, tu peux croiser des animaux « dangereux » près de chez toi. Tu vas comprendre pourquoi !

Que faire face à un serpent ?

Que faire face à un serpent ?

En France, on peut croiser le chemin de vipères et de couleuvres. La vipère a des yeux ayant une pupille en fente et la couleuvre une pupille ronde. La couleuvre est inoffensive, non pas parce qu’elle ne voudra pas te mordre mais ses crochets à venin son beaucoup trop profonds dans sa gueule. Ils ne peuvent pas te toucher en cas de morsure ! Par contre pour la vipère, c’est une toute autre histoire… Elle ne te loupera pas, si morsure il y a !

La technique infaillible contre les serpents et de tout simplement taper des pieds. En effet, les vibrations que produira sur le sol feront fuir le serpents.

Que faire face à un chien de berger ?

Patou dangereux ?

Pour les randonneurs qui voudraient aller se balader cet été en montagne, au moment des pâturages, faire gaffe aux chiens de bergers ! Même s’ils peuvent t’inspirer confiance – « Oh mais qu’il est mignon, il ressemble à Bernie, le chien de Tonton » – et bien pas du tout ! Les chiens de bergers sont responsables de leur troupeau, si tu t’approches trop tu peux être une menace alors mieux vaut garder ses distances .

Les Insectes

De nombreux insectes sont méga super relous… Je pense que celui qui a la palme c’est quand même le moustique… Chaque été, c’est reparti pour un tour. En plus ces petites bêtes sont porteuses de maladie, chikungunya, dengue, etc. Je les déteste ! Mais il existe des solutions ! Le mieux c’est d’éviter de mettre des produits chimiques sur sa peau, privilégier plutôt la citronnelle. Même si les cas de maladie en France sont peu nombreux. Mais lors d’aventures dans des contrées lointaines, tu pourrais être exposé à ce genre de maladie… Renseigne-toi sur les vaccins nécessaires et conseillés.

Dans la catégorie « relou », il y en a un autre qui est tout aussi embêtant, mais pas pour les mêmes raisons… La TIQUE.

Pour ceux qui vivraient jusqu’à présent dans une grotte et qui ne sauraient pas ce que c’est, on le trouve souvent en forêt sur les fougères. Mais ils sont également sur des animaux.

Cette coquine peut être porteuse de la maladie de lyme. Au cas où tu te poserais la question, non ce n’est pas une trottinette que tu peux louer dans les grandes villes. C’est une infection que la tique transmet au moment de sa morsure. En terme de chiffre, 1 tique sur 10 est porteuse de cette infection.

Que faire en cas de piqure de tique ?

Tout d’abord, ne pas stresser. Tu as 90 % de chance de ne rien avoir. Bon ok, j’avoue que c’est tout de même pas très rassurant ^^. Tout d’abord il faut se munir d’une PINCE à tique, oublie la pince à épiler. En retirant la tique, il ne faut pas enlever uniquement son corps mais également ses pattes qui sont enfoncés dans ta peau.

La technique pour enlever une tique est de mettre du vinaigre sur cette dernière afin qu’elle soit un peu saoule avec l’alcool. En étant un peu pompette, la tique va un peu relâcher ses crocs. Et après bim bam boom, tu l’enlèves et tu la brûles (c’est glock je sais, mais au moins elle n’ira plus tenter sa chance ailleurs).

Après tout cela, il faudra que tu marques ta morsure au feutre et que tu la surveilles. Si au niveau de la morsure tu observes une rougeur ou un œdème, il est important d’aller aux urgences. Tu recevras un traitement qui permettra à la bactérie de ne pas se propager dans ton organisme.

L’été et sa chaleur arrivent à grand pas. On a tendance à faire péter le short et on a raison ! Par contre si tu pars en randonnée, protège tes jambes !

Le climat

tempete - aventure

En montagne, les tempêtes de neiges et les orages sont monnaie courante. Presque tous les accidents recensés à ce sujet sont dus à une mauvaise connaissances des conditions météorologiques et des réflexes à adopter en cas de caprice de la part de mère nature. Alors go, on se renseigne !

Prenons l’exemple des orages, c’est un phénomène météorologique qui nous concerne tous et partout.

Que faut-il faire lorsque l’on est exposé à la foudre ?

Orage - Comment se protéger

Premièrement, il ne faut pas rester à proximité d’un arbre. Même si le réflexe serait de se « cacher » de la foudre. L’arbre n’est pas du tout une solution. Il est recommandé de s’allonger au sol sur un matériaux non conducteur et de ne pas bouger (par exemple, une toile de tente). Il faut éviter tout

frottement entre tes vêtements. La raison est toute simple, en cas de frottement tu pourrais créer de l’électricité statique, celle-ci attirerai la foudre.

Où vérifier la météo ?

Pour préparer au mieux une expédition, ni la météo de TF1 ni la météo de ton IPhone suffira ! Je te conseille de t’orienter vers un site tel que météofrance.com ou de historique-meteo.net. Tu pourras avoir accès aux archives météo de ta destination et ça dans le monde entier !

Nos amis les chasseurs (ou pas !)

chasseur

Lors de tes petites aventures en forêt, il se pourrait que tu croises des chasseurs… Alors cet article n’est pas là pour critiquer la chasse (bon un peu quand même). De nombreux randonneurs ont déjà subi de graves blessures ou même été tués. Comme en 2015, où un jeune homme qui randonnait avec son ami dans la forêt de Revel, en Isère, a été « confondu » avec un chevreuil par un chasseur car « il était habillé en marron ».

Il existe de nombreuses périodes de chasse avec une trêve générale au printemps et en été. Je t’encourage vivement à vérifier, d’une année à l’ autre les périodes peuvent potentiellement changer !

Que faire si je me retrouves près d’un chasseur ?

Première chose à faire est de te coucher au sol et de signaler ta présence oralement. Les chiens de chasseurs aboieront en te voyant. La chose à faire est de ne pas stresser. Les chasseurs arriveront aussitôt pour voir ce qu’il se passe.

Si tu sais que tu vas te balader lors de la saison de chasse, habille toi de manière à être visible avec des couleurs « flashy ». Mais bon, je te déconseille vivement la saison de la chasse, un homme s’étant fait tirer dessus par un chasseur alors qu’il faisait du vélo avec sa femme dans la forêt. 

Et oui, c’est bien connu que le gibier fait du vélo !

Votre corps

Pour partir à l’aventure, la première chose à bien préparer avant son expédition est son corps. Il faut avoir une bonne connaissance de ses aptitudes physiques et ses limites.

Pour éviter toutes blessures, ampoules, ou douleurs au niveau de ses pieds, il faut investir dans le matériel adapté à sa pratique. C’est peut-être tout bête, mais avoir une bonne paire de chaussettes avec tes chaussures de rando pourrait t’éviter des heures voir des jours de souffrance.

Comment éviter tous ces désagréments ?

Quand on s’apprête à faire de la marche, on pense bien faire quand on met deux paires de chaussettes afin de bien caler son pied. Et bien MAUVAISE IDEE, en faisant cela tu augmenteras les frottements, donc la probabilité d’avoir une ampoule !

Si tu as tendance à avoir mal aux pieds lors de longues marches ou même après une longue journée de travail, prends rendez-vous chez le podologue. Il pourra te prescrire des semelles orthopédiques qui soulageront tes articulations, ton dos, et bien sûr tes pieds.

Que mettre dans sa trousse de secours ?

Trousse de secours randonnée

La trousse de secours n’est pas un simple accessoire ou un petit plus. Pour un randonneur, celle-ci est tout aussi légitime que le simple fait de mettre des chaussures. Il va de soit de mettre des chaussures quand on va marcher, on est d’accord ? Alors si c’est un réflexe logique pour toi, il faudra que tu aies également ce même réflexe pour la trousse de secours.

Nous avons répertorié pour toi tout ce qu’un randonneur a besoin d’avoir dans sa trousse de secours sous différentes sections :

  • Antiseptique ;
  • Pansements ;
  • Accessoires pour se protéger des animaux ;
  • Médicaments ;
  • Lotions.

Nous t’invitons à télécharger notre check-list « trousse de secours », tu y retrouveras une liste complète et détaillée !

Recommandations générales

Pour des personnes ayant des pathologies particulières, ne surtout pas oublier les traitements en cours (asthme, allergie, etc)

Même si on aime la randonnée, l’aventure également pour les imprévus, l’adrénaline et tout ce que cela peut nous apporter, il faut tout de même avoir le nécessaire en cas de besoin, alors ne fais pas le.la couillon.ne à ce niveau-là !

Que faire en cas d’urgence ?

Dans toutes les situations à risque, que ce soit en randonnée ou même en ville, il faut garder le contrôle de soi. Le stress et/ou la peur ne feront qu’accentuer la situation. Il faut faire preuve de sang-froid pour vite prendre la bonne décision et avoir les gestes qui sauvent.

Pour chaque randonnée, aventure, expédition, il faut toujours prévenir une personne n’étant pas partie avec toi qui, en cas de silence de ta part au bout d’un certain temps, fera le nécessaire en contactant les secours.

Notre monde est aujourd’hui très connecté. Même en pleins milieu du désert du Sahara tu peux capter avec ton téléphone. Alors il est judicieux de faire en sorte d’avoir de la batterie sur son téléphone !

Et toi ? Tu te sens aventurier ?

L'été à la montagne

Pour moi, un aventurier est une personne voulant toujours se dépasser. Mais du coup, faut-il forcément gravir des montagnes, traverser l’Amazonie pour se dépasser ? Et bien je ne pense pas, on est tous des aventuriers de la vie, certes à des degrés différents mais tout le monde (ou presque) essaye d’aller dans le dépassement de soi. Et ça c’est beau !

Pour ceux voulant aller plus loin dans l’« adventure game », il existe des spots dans le monde où il faudra avoir un niveau de confiance en soi très élevé !

Ci-dessous, nous t’avons classé les 10 sentiers les plus dangereux du monde, tu nous diras si tu es toujours partant.e pour aller randonner

Hua Shan

1. Hua Shan (Shaanxi, Chine)

2. Caminito del Rey (Màlaga, Espagne)

Haunya Picchu

3. Haunya Picchu (Machu Picchu, Pérou)

Half Dome Yosemite

4. Half Dome (Parc national de Yosemite, Californie)

Angel Landing

5. Angel Landing (Zion National Park, Utah)

Tianmen Montagne Walkway

6. Tianmen Montagne Walkway (Zhangjiajie, Chine)

Liathach

7. Liathach (Torridon, Ecosse)

Crib Goch

8. Crib Goch (Parc national de Snowdonia, Pays de Galles)

Pu'u Manamana

9. Pu'u Manamana (Oahu, Hawaii)

Amphithéâtre

10. Amphithéâtre (Nothern Drakensberg, Afrique du Sud)

Je te laisse sur ces superbes clichés, en espérant que cet article t’auras été utile. Salut !

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email