Nos conseils randonnée pour rester en sécurité - Ridestore Magazine

Nos conseils randonnée : comment rester en sécurité

Le trek en montagne c’est bon pour le moral ! On aime passer du temps dans la nature, et on sait que toi aussi. Entre les vallées, les plateaux et les sommets des montagnes, en été comme en hiver, il y a tant à faire. Mais mère nature reste en tout temps imprévisible, et derrière la beauté des panoramas, il y a aussi des dangers.

Même les plus avertis des randonneurs ont un respect profond pour les montagnes et se préparent toujours au caractère imprévisible de cet environnement.

C’est pour cette raison que nous proposons ce guide avec nos conseils randonnée, pour que tu puisses te préparer à ton prochain trek en montagne et que tu sois en sécurité.

Pages associées : 

15 tips on how to stay safe when mountain trekking

On connaît ce proverbe chez les randonneurs “atteindre le sommet est optionnel, mais redescendre est obligatoire.” Alors si tu as envie de repousser tes limites physiques et d’explorer les montagnes, tu dois t’assurer que ton entraînement, ta connaissance de la région et ton équipement soient au niveau des standards recommandés.

Si tu débutes dans le trek en montagne, tu es sans doute plein de questions, d’excitation, de nervosité. C’est pour cela qu’il est important de rester pragmatique, méthodique et de penser à tout. Ne t’inquiète pas, on connaît ce sentiment. On a pris la liberté de préparer une liste complète de tout ce dont tu auras besoin lors de ton prochain trek en montagne avec 15 conseils randonnée liés à ta sécurité. 

Si certains de ces conseils peuvent paraître évidents, il est conseillé de prendre le temps de lire chacun d’entre eux pour rafraîchir ta mémoire ou apprendre de nouvelles choses. Tu auras ainsi toutes les informations dont tu as besoin et tu pourras aussi conseiller tes amis randonneurs. Et surtout être certain de passer du bon temps dans les montagnes. Alors allons-y !

Lecture associée :  Les 50 meilleures randonnées en Europe

1. Prépare ton voyage

15 Tips on How to Stay Safe When Mountain Trekking- Plan your trip

On te conseille de commencer avec des treks de montagne simple qui ne sont pas trop éprouvants. Si tu peux être tenté de faire des randos importantes dès le départ (peut-être pour faire comme tes potes), tu dois résister à la tentation. En tant que débutant, tu dois être conscient de tes limites et les accepter. Il est inutile de vouloir aller trop vite vers des treks réservés aux experts. Après tout, tu ne voudrais pas que ton premier trek soit aussi le dernier. 

 

Une fois que tu as choisi un itinéraire qui te semble bon pour toi, voilà quelques éléments essentiels que tu dois préparer avant ton départ !

Clique ici si tu recherches un super app pour planifier ton aventure, Fatmap.

15 Tips on How to Stay Safe When Mountain Trekking

Durée

Quelle est la durée du trek ? Tu trouveras souvent ce détail dans les commentaires d’autres randonneurs, ce n’est pas une information difficile à trouver. Connaître la durée de ton trek en montagne t’aidera à déterminer les choses dont tu as besoin. Si tu débutes, tu n’auras normalement pas besoin d’une tente (la plupart des treks débutants durent une journée au maximum).

How to Stay Safe When Mountain Trekking

Compagnons

On te conseille d’avoir un compagnon de randonnée. Si tu n’as pas d’ami qui apprécie le trek en montagne, tu peux toujours embaucher un guide pour te tenir compagnie et t’assister en chemin. Et si tu trouves qu’un guide de trek est trop cher pour toi, pense à ta sécurité et au bon temps que tu pourras passer à ne pas t’inquiéter.

How to Stay Safe When Mountain Trekking

Budget

Impose toi un budget strict. Si les montagnes sont publiques, il peut arriver que tu doives payer des frais d’entrée. Ces frais varient d’une montagne à l’autre. Tu dois donc d’abord faire un tour sur le site web dédié au trek pour prévoir cette dépense en amont. Tu dois aussi prévoir des coûts de transport, des taxes liées à l’environnement ou au tourisme, le coût d’un guide et les autres charges auxquelles tu pourrais faire face durant ton expédition.

How to Stay Safe When Mountain Trekking

Climat

En préparant ton trek, surveille toujours la météo du moment. Cela te permettra de savoir quels vêtements emporter et de quel équipement additionnel tu pourrais avoir besoin. Si le bulletin météo est trop mauvais, alors tu devras reporter le trek à une autre fois.

How to Stay Safe When Mountain Trekking

Terrain

Renseigne-toi en avance sur le terrain pour savoir si tu auras à marcher sur des pentes inclinées, à travers des forêts épaisses, si tu devras traverser des rivières ou des terrains rocheux. Familiarise-toi avec les caractéristiques de ton itinéraire. Est-ce qu’il sera enneigé, sableux, herbeux, rocheux, boueux ? Une fois que tu connais ces détails, tu peux te préparer en conséquence.

2. Emporte le bon équipement

How to Stay Safe When Mountain Trekking

Comme on vient de le dire, l’équipement que tu vas prévoir dépendra de la durée du trek, du terrain, de la météo et de ton budget. Si tu ne penses pas faire du trek en montagne sur le long terme, inutile d’acquérir un équipement onéreux ou une tenue professionnelle. Sélectionne simplement des vêtements qui sont confortables, légers et versatiles.

3. Porte la bonne tenue et joue avec les couches

Dès que tu pars pour une expédition en extérieur, tu dois penser aux couches. Considère-les comme un thermostat new age. Enfiler plusieurs couches est une technique éprouvée et testée depuis des années. Les pros y voient une façon idéale d’être à l’aise même quand le temps change drastiquement. Tu peux ainsi facilement enlever une couche ou en ajouter une pour t’adapter à une météo plus fraîche ou plus chaude. Comment t’y prendre avec les couches ? Fastoch. Tu dois connaître les trois couches indispensables :

  • La couche de base – qui permet d’évacuer la sueur de ton corps. 
  • La couche intermédiaire – elle retient la chaleur corporelle et te protège du froid.
  • La couche externe – cette couche te protège du vent et de la pluie. 

 

Même si tu ne portes pas toutes ces couches, il est bon de les avoir avec toi selon les prévisions météo en cours. Au moins, tu es préparé à toutes les situations.

4. Adapte-toi aux circonstances

Il est très important de savoir être flexible dès l’étape de préparation et une fois en montagne. Si tu te réveilles le jour J et que le temps n’est pas celui qui était prévu, ou que tu n’es pas dans ta meilleure forme physique ou mentale, choisis un itinéraire plus court, plus facile, ou décale ton trek. De plus, si le temps se dégrade fortement lors d’un trek, ou que tu sens que tu es au bout de tes forces, fais demi-tour – il n’y aucune honte à ça. Au moins, tu vivras un jour de plus.

5. Emporte de l’eau et n’oublie pas de boire

En cas de chaleur excessive ou de fort ensoleillement durant un trek, ton ennemi numéro un sera la déshydratation. Et cela s’applique aussi aux treks hivernaux. Les randonneurs avertis conseillent de ne pas boire l’eau des rivières à moins que le point d’eau choisi soit proche de la source. Mais si tu es amené à boire l’eau d’une rivière, choisis un endroit où il y a du courant. Les sources naturelles à l’eau claire sont en général sûres. L’autre option est d’emporter ta propre eau. 

 

Quelque soit ton choix final, tu dois pouvoir rester hydraté tout au long du trek. L’eau t’aidera à rester au frais et te donnera la force de continuer.

6. Protège ta tête du soleil

Les coups de soleils et les insolations sont des risques potentiels. Et pire encore – en rando, c’est un risque qui existe autant en hiver qu’en été. Comment est-ce possible ? Tu sais bien que plus tu vas haut, plus il fait froid ? Il en va de même avec le soleil – plus tu vas haut, plus il est puissant. 

Tu dois donc protéger ta tête et ton visage du soleil. Tu peux emporter un chapeau, une casquette et de la crème solaire (tout ce qui peut protéger ta peau de la dangerosité des rayons UV). Tu dois mettre de la crème sur ton visage et ton corps à plusieurs reprises durant ton trek.

7. Maîtrise ton itinéraire

15 Tips on How to Stay Safe When Mountain Trekking

On ne dira pas le contraire, explorer de nouveaux sentiers est plus qu’excitant. 

Toutefois, nouveau territoire veut aussi dire inconnu, ce qui peut finir en désastre. Alors avant d’aller arpenter les sommets, rassemble quelques informations sur la région, notamment :

  • Les animaux sauvages que tu peux croiser et ce que tu dois faire si cela arrive. 
  • Les plantes toxiques dans la zone. Pense notamment au sumac ou au chêne. Mais chaque région a sa propre flore. 
  • La saison de chasse et les zones de chasse en montagne. 
  • Toute alerte aux randonneurs qui a lieu durant ton trek. 

 

Heureusement, tu trouveras facilement ce type d’informations sur les sites officiels des treks que tu vas réaliser. Les randonneurs avertis partagent également des informations utiles et vitales sur les zones qu’ils expérimentent. 

8. Prépare ton sac à dos

8. Get your backpack ready

La première chose à dire, c’est que tu dois éviter de t’encombrer avec un sac trop lourd. Tu débutes, et tu dois conserver ton élan. Ton trek dure peut-être quelques heures, mais tu auras l’impression qu’il dure des jours si tu portes un sac trop lourd. Quand tu prépares ton sac, n’hésite pas à laisser de côté ce qui paraît inutile. Essaye de n’emporter que l’essentiel, y compris de l’eau claire, des en-cas, des vêtements de change, un téléphone et un kit de premiers secours.

9. Préviens toujours quelqu’un de l’endroit où tu vas

9. Always tell someone about your plans and where you are going.

Comme on l’a dit plus tôt, si tu débutes, il est vital de partir avec un ami ou un guide. L’ami que tu emmènes avec toi doit être plus expérimenté que toi en trek. Tu dois également prévenir un proche que tu pars en trek en montagne. Donne-lui toutes les informations sur ton itinéraire, y compris la localisation, la durée, quand tu penses rentrer, ton point de départ et ton point d’arrivée, et tout autre endroit où tu pourrais t’arrêter.

Quand tu partages la durée estimée de ton trek, pense à prendre en compte les temps d’arrêt au sommet et dans les endroits où tu risques de vouloir profiter de la vue et te reposer.

 

Cela permet à tes proches de savoir à quel moment ils doivent commencer à s’inquiéter. Ils pourront dans ce cas alerter les autorités qui sauront exactement où démarrer leurs recherches.

10. Commence à marcher tôt pour ne pas finir de nuit

Lors de ta phase de préparation, tu dois connaître la longueur du trek et le nombre d’heures qu’il te faudra pour en venir à bout. Comme tu débutes, mieux vaut ajouter une heure ou deux à la durée conseillée car tu risques d’être plus lent (sauf si tu es vraiment certain de tes conditions physiques et que tu penses finir l’itinéraire dans les temps). 

 

Imaginons que tu partes pour un trek de 5 heures. Assure-toi de démarrer dès 8 heures pour effectuer tout l’itinéraire de jour. Tu ne veux pas non plus être agressé par le soleil de midi. La seule exception à ce conseil est le cas où tu veux justement profiter du coucher de soleil en chemin. Même là, tu dois planifier les choses correctement pour éviter de te retrouver en pleine obscurité sur le sentier. Si cela arrivait, tu pourrais facilement te perdre.

11. Emporte un kit de premiers secours, couverture de survie comprise

Il est fondamental d’emporter un kit de premiers secours. Il est encore plus important de savoir utiliser son contenu. Acheter un kit de premiers secours tout fait est plus simple et t’évite d’avoir à choisir chaque pièce séparément. 

Toutefois, de nombreux randonneurs préfèrent le personnaliser pour qu’il corresponde à leurs besoins. Tout kit doit inclure des bandages, de quoi traiter les ampoules (très courantes), du ruban adhésif, des compresses de gaze, un onguent désinfectant, un stylo, du papier, des gants et des analgésiques en vente libre. Il faut ensuite ajuster cet équipement au nombre de randonneurs et à la durée du trek.

 

En plus de tout ça, tu dois toujours emporter une couverture de survie. Elle est très pratique si tu te retrouves à passer la nuit dehors de façon inattendue ou que tu es blessé et que tu dois rester au chaud. La couverture de survie est un équipement qui peut changer la donne en cas de problème.

12. Prends soin de la nature

Si les treks sont si géniaux, c’est avant tout grâce à la nature brute qu’ils offrent. Si des corps dédiés s’occupent de protéger les sentiers et de les entretenir, il est de te responsabilité, en tant que randonneur, de laisser le chemin en meilleur état que celui dans lequel tu l’as trouvé. Cela veut dire ne rien laisser derrière-toi qui n’y était pas auparavant. 

 

Garde tes déchets avec toi et ramasse ceux que tu pourrais croiser en chemin. Plus c’est propre et naturel, plus tu pourras profiter du sentier et des vues. Laisse aussi ta scie et ta hache à la maison et allume uniquement des feux de camp dans les endroits autorisés.

13. Garde tes distances et respecte la faune sauvage

13. Keep your distance/respect wild animals

Essaye de t’empêcher de vouloir nourrir les animaux que tu peux croiser en chemin. Tu penses peut-être aider, mais au contraire, tu induis ainsi une dépendance à l’humain chez l’animal. 

Avec le temps, les animaux développent un vrai goût pour la nourriture humain et n’hésitent ensuite pas à voler de la nourriture dans les campements. Si tu campes en montagne, essaye de cuisiner ta nourriture et de la manger à distance de ton lieu de campement. Tu pourras ainsi plus facilement éloigner les ours de ton site.

14. Fais demi-tour quand c’est nécessaire

14. Turn around if necessary

Comme on l’a dit plusieurs fois déjà, il n’y a aucune honte à faire demi-tour. Voilà quelques facteurs qui te permettront de savoir si tu dois faire demi-tour ou non :

  • Combien ai-je encore de lumière du jour ?
  • Combien de nourriture et d’eau me reste t-il ?
  • Ai-je le bon équipement avec moi pour continuer la prochaine étape du trek (si cela devient vraiment rocheux ou raide) ?
  • Ai-je plus de chances de me blesser si je continue ?
  • Ai-je un sévère mal de montagne ?

Si faire demi-tour n’est pas une décision très populaire, crois-nous, ce n’est jamais une mauvaise décision.

15. Le conseil randonnée des pros : Assure-toi d’avoir une assurance voyage pour la destination dans laquelle tu te rends

15. Pro Tip: Make sure you have travel insurance for the destination you are going to

Beaucoup de randonneurs n’ont pas d’assurance voyage, mais c’est pourtant une bonne idée. De nombreuses choses peuvent ne pas se dérouler comme prévu. Par exemple  : 

  • Mal des montagnes
  • Intoxication alimentaire
  • Retard suite au mauvais temps
  • Blessure suite à une morsure d’animal durant le trek
  • Perte de tes biens ou dommages causés à ceux-ci

La plupart des assurances de voyage couvrent les randonnées, treks et autres promenades dans leur politique. Toutefois, certaines couvrent seulement les “activités d’aventure” si tu souscris à une option payante. Tu dois donc vérifier que ton assurance couvre le type d’activité que tu vas faire. Les limitations les plus générales sont :

  • Type de trek – certaines ne couvrent pas les treks basiques.
  • Altitude – certaines ne couvrent que jusqu’à une certaine altitude.
  • Dispositions légales – certaines souhaitent que tu signes un document qui mentionne le trek. 
  • Alertes de voyage – certaines ne couvrent pas les voyages vers des pays où des alertes ont été émises. 
  • Effets non surveillés – certaines couvrent seulement tes biens si tu as pris des mesures pour les protéger. 
15 Tips on How to Stay Safe When Mountain Trekking- Plan your trip

Le trek en montagne, c’est fun. Si tu ne l’as jamais tenté encore, tu vas clairement t’éclater. Mais il est toujours bon de s’assurer que tu as bien pris en compte toutes les consignes de sécurité. Les montagnes peuvent être rudes et sans pitié, il est donc de ton devoir de prendre des mesures de sécurité.

 

Si tu pars en trek, une fois rentré, partage donc ton histoire avec le reste du monde pour inspirer d’autres futurs randonneurs – et n’hésite pas à parler de ce que tu aurais mieux fait de prendre avec toi. 

C’est tout pour le moment, l’ami, on espère que cet article te sera utile ! Si tu pars à l’aventure, envoie-nous une photo, tag-nous en ligne et fais-nous savoir comme tu vas avec @dopesnow ou @ridestore et #Dopesnow #Ridestore.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email